top of page
Rechercher

Étienne Zack - Marcher des yeux - 12.01.23 - 05.02.23

Memory Assisted Paintings


Si les peintures d’Étienne Zack ressemblent à des chantiers ou à des mines, c’est parce qu’elles portent les marques d’un laborieux et complexe processus d’extraction. Celui-ci implique, dans une première instance, le transfert sur papier ou sur toile d’images qu’il obtient en introduisant des mots clef sur les moteurs de recherche. Ce sont des mots associés aux souvenirs de promenades qu’il a fait en février 2020 à Beijing et Shangaï. Ensuite, sur le résultat obtenu, avec la peinture et de la peinture elle-même, l’artiste récupère des souvenirs lointains, situés sur la berge opposée de l’hécatombe, avant que la pandémie se révèle à la conscience Mondiale.

Dans ce processus alchimique, la matière-peinture est à la fois porteuse et révélatrice, indice et trace, signe et signal, et renvoie autant aux images de ces promenades qu’au processus de leur élaboration, sur la toile comme dans l’esprit du peintre. L’extraction de l’expérience originale laisse à découvert les strates d’où et vers lesquelles la mémoire est transplantée. Des plantes, arbres pavés, toits, clôtures, câbles, et autres décombres du temps forment des plans rabattus les uns contre les autres pour rapiécer l’expérience fugace et lui donner cette demeure nouvelle que le labeur artistique constitue hétérotopiquement.

Quand Étienne Zack nous dit « je veux être dans tous les coins de mes peintures », il fait référence non seulement l’entière surface du support, mais au-delà, aux horizons cardinaux vers lesquels le médium peinture projette l’imaginaire, où le temps et l’espace s’ouvre l’un à l’autre pour dénouer les mailles du filet des mots.


Etienne Zack’s work can be seen through the lens of painting yet references to literature,

text, cinema, video, performance, sculpture and architecture are just as common. In his

recent work, Zack has drawn on the digital image, information data gathering and cloud

space storage technologies as significant motifs and agents of affects in our daily

experience of reality. He engages with the bi-directionality of the digital image as a starting

point to consider what pictures can be. His canvasses are code-like environments or mental

maps that consider the many layers in which paint, language, text, image in architectures

come together to articulate our emotional, psychological and physical understanding of

contemporary realities. Philosophically, Zack considers painting as a writing and reading

technology.  

 

Noteworthy solo exhibitions include - Etienne Zack: Those Lacking Imagination Take

Refuge In Reality, Esker Foundation, Canada; Etienne Zack, Musée d’art contemporain de

Montréal; According to This, Bergen Kunsthall, Norway; Thomas Dane Gallery, England;

Vision Machine, Surrey Art Gallery, Canada and Lingering Shadows, Blackwood Gallery at

the University of Toronto, Canada.

Zack’s work can be found in institutions and museums including the National Gallery of

Canada, Art Bank of Canada, Vancouver Art Gallery, Montreal Fine Arts Museum, Musée

d’art contemporain de Montréal, National Fine Arts Museum of Quebec, Surrey Art Gallery,

Glenbow Museum, City of Montréal, Zabludowicz Collection (London, England) and The

Model Museum (Sligo, Ireland). His work can also be found in numerous corporate and

private collections in the United States, Europe, Scandinavia, Hong Kong, Beijing, China,

Ireland, England and across Canada.

16 vues0 commentaire
bottom of page